+213(0) 0982 40 18 40

Nafa ABROUS, Président du Directoire de Maghreb Leasing Algérie à "Liberté"

“La demande de crédit est traitée en 2 à 5 jours”

À l’occasion du dixième anniversaire de la création de MLA, son premier responsable présente un bilan de l’établissement financier, son apport à l’économie nationale et situe les perspectives de développement de Maghreb Leasing Algérie.


MLA fête le dixième anniversaire de sa création. Quel est le bilan des dix ans d’activité de l’entreprise ?
MLA
a été agréé comme établissement financier spécialisé par la Banque d’Algérie en mars 2006. Il est doté d’un capital de 3,5 milliards de dinars. Il a comme actionnaires principaux Tunisie Leasing Groupe qui détient une expérience de plus de 30 ans dans le leasing en Tunisie et la banque tunisienne Amen Bank du groupe Amen. L’autre partie du capital est détenue par des actionnaires de référence : la SFI, filiale de la Banque mondiale, FMO un fonds public d’investissement néerlandais, Proparco de l’Agence française de développement et CFAO.

MLA exerce son activité en parfaite harmonie et respect de la réglementation algérienne, qui, au passage, je le signale, en matière de loi et réglementation spécifique au métier du leasing, l’Algérie est très avancée en terme d’encadrement réglementaire. Aussi, au vu des standards de notre groupe et de nos actionnaires, MLA est très regardant sur la notion de KYC (connaître son client) et l’utilité économique de nos financements. D’après les statistiques disponibles, le marché du leasing en 2015 est estimé à 45 milliards de dinars. Au terme de dix ans d’activité, nous nous positionnons en leaders en termes de financements accordés (mises en force). Nous avons un potentiel minimum de financement annuel direct de l’économie nationale en leasing de 10 milliards de dinars.

Quelle est la contribution de MLA au développement de l’économie nationale ?
Il faut savoir que le leasing ou crédit-bail est un financement à moyen terme de biens mobiliers ou immobiliers à usage professionnel. Il s’agit d’un contrat spécial de location dans lequel le client choisit lui-même et en toute liberté le bien à acheter et le fournisseur. MLA achète le bien et le met à la disposition du client dans le cadre d’une location assortie d’une option d’achat à la valeur résiduelle du dinar symbolique. En ce sens, MLA s’adresse essentiellement aux petites et moyennes entreprises (PME), aux professions libérales et aux commerçants, même si nous finançons aussi des grands groupes algériens dans différents secteurs d’activité. La grande contribution d’une société de leasing comme Maghreb Leasing Algérie — MLA — c’est qu’elle finance, entre autres, une population d’entreprises qui n’ont pas accès facilement aux crédits bancaires classiques. Ayant passé toute ma carrière – avant de prendre les rênes de MLA – au niveau du secteur bancaire national et international, je peux avancer que la banque demande à ces sociétés de petite taille et souvent familiales de type PME/PMI, aux commerçants et aux professions libérales, des garanties de type hypothécaire, une comptabilité structurée et des fonds propres importants, ce qui les exclut de fait du champ d’intervention des banques. Les sociétés de leasing n’exigent pas de garanties hypothécaires ou autres, du fait qu’elles sont propriétaires du matériel mis en location au profit des clients, ce qui rend le processus de financement beaucoup plus fluide. Il faut noter que l’approche du risque client pour une société de leasing est la même que celle du secteur bancaire, raison pour laquelle, je veux lever toute incompréhension sur le fait que les sociétés financées par la formule crédit-bail sont bancables et solvables conformément aux standards d’analyse financière et de gestion du risque. Aussi, une société comme la nôtre se différencie sur le marché par les délais de réponse qui se situent en fonction de la taille de la demande de 2 à 5 jours.
Dans des économies émergentes et en plein développement comme l’Algérie, des compagnies de leasing comme MLA ont un rôle très important à jouer, en contribuant au financement et à l’émergence d’un tissu industriel et commercial composé de petites et moyennes entreprises aboutissant à la création de richesses et d’emploi en Algérie. Il est rappelé que la politique budgétaire du gouvernement est axée sur le nouveau modèle économique basé sur la substitution des importations par l’émergence d’un tissu industriel basé sur la production nationale afin de satisfaire en premier lieu le marché local, puis, pourquoi pas, aller vers le marché de l’export en Afrique et en Occident.
C’est à ce titre, que des sociétés de leasing comme MLA ont accompagné depuis une dizaine d’années le financement de l’outil de production permettant l’émergence de milliers de sociétés de production. Je rappelle au passage que notre groupe dispose d’une filiale qu’il a acquise depuis peu de temps dénommée Alios, spécialisée dans le financement leasing, microcrédit et crédit à la consommation qui est présente dans douze (12) pays africains, avec laquelle nous pouvons développer un partenariat et une synergie consistant en un accompagnement pour les entreprises exportatrices algériennes.

Où en est MLA dans le développement de son réseau d’agences ?
MLA compte à ce jour quatre agences opérationnelles, à Alger, à Oran, à Annaba et à Sétif. Je profite de vos colonnes pour annoncer à nos chers clients et même prospects que conformément à notre plan de développement validé par notre conseil de surveillance et dans le cadre d’une politique de rapprochement de nos clients à l’intérieur du pays, nous sommes en phase d’aménagement de huit nouvelles agences pour nous installer d’ici à la fin de cette année 2016 au niveau des wilayas suivantes : Béjaïa, Tizi Ouzou, Blida, Tlemcen, Constantine, Bordj Bou-Arréridj, Batna et Alger-Est. Après la réception de ses agences et le dépôt des demandes d’agrément auprès des services de la Banque d’Algérie, MLA triplera son réseau qui passera à douze agences.

PDG MLA Mr Nafa Abrous  

video